«

»

fév 26 2012

ARRIVEE A KEP…

Alors pour rejoindre Kep qui n’est qu’à seulement deux heures de bus et seulement à 130 km de Sihanoukville, ça aura été une belle expédition…

C’est à ce jour le trajet le plus court que nous ayons eu à faire : deux heures de mini bus, départ à 08h de la guesthouse, mais à 7$ par personne… Jusqu’ici tout va bien !

Nous nous préparons un peu en avance à 07h30 on sort, on règle la chambre et nous attendons donc le mini bus. 08h, 08h10, 08H20, toujours rien !

08h25, une voiture arrive avec un couple de touristes allemands à bord ; finalement nous devrons embarquer à son bord afin de rejoindre Kampot en voiture, de là nous prendrons un bus pour rejoindre Kep. Bon nous n’avons pas le choix, on embarque !

Mais c’était sans compter sur ce que le chauffeur s’arrête pour embarquer une tierce personne, sa femme où on ne sait trop qui et nous voilà donc six dans la voiture : trois devant, trois derrière ! Normal quoi, c’est bien connu on en met deux sur le fauteuil conducteur non ?… Mais comme ça ne doit pas être complètement homologué, nous devrons passer à quatre derrière à chaque passage de police. Soit…

Bon nous finissons par arriver à Kampot et là c’est le bazar complet, personne ne sait trop rien… Nous finissons malgré tout par embarquer à bord d’un bus, ni mini, ni gros, entre les deux et nous sommes complètement entassés les uns sur les autres ! Il n’y a plus la moindre place, les bagages sont entassés eux aussi puisqu’il n’y a pas de soute : tout va bien !

Heureusement Kep est à seulement quelques kilomètres et nous finirons par arriver à destination même si le bus a décidé de faire monter à bord de nouveaux passagers quittant Kep alors qu’il ne restait pas la moindre place…

Une fois arrivés, nous demandons au personnel du bus (sur prescription de notre guesthouse) si le bus ne peut pas nous poser à notre guesthouse puisque c’est sur sa route, réponse : pas question ! Il nous faut alors prendre un tuk-tuk… que nous négocierons pour 1,5$.

Nous voilà donc installés à la REGA guesthouse de Kep, endroit tout à fait charmant, et qui est-ce que nous voyons alors débarquer à la réception pour venir chercher des touristes ?? Le même gars du bus qui avait refusé de nous déposer ici même quelques 20 mn plus tôt !!! Sympa !… On lui a fait comprendre qu’il s’était bien foutu de nous et il nous a regardé avec un GRAND sourire…

Bref… Nous sommes arrivés à bon port c’est bien là le principal ! :o )

Bon alors en effet, Kep c’est bien la ville « fantôme » par excellence. Nous avons loué un scooter pour l’après-midi et afin d’aller déjeuner et phénomène tout à fait étrange, nous n’avons croisé personne dans les rues ! Pas un chat ne traîne, on se demande bien où sont tous les gens !?

Nous allons manger au marché aux crabes mais même s’il y a du monde, ça fait quand même mort, c’est un ressenti assez étrange et aussi assez difficile à retranscrire. Nous mangeons dans un resto français avec une énorme envie de manger quelque chose de chez nous. Ce sera Croque Madame avec des frites pour Poupette et un club sandwich avec des frites pour Loulou : hhhhuuuuummmm que ça fait du bien de retrouver quelques saveurs typiquement françaises, notamment le fromage !!

Nous partons un peu à la découverte des alentours mais nous ne voyons pas grand-chose à première vue…

Sur les conseils de nos amis toulousains, Alain et Sophie, nous allons faire un tour au Jasmine Valley, écolodge monté par un australien. C’est un véritable havre de paix où nous sommes extrêmement bien reçus ! Grand verre d’eau pour nous désaltérer + petite serviette fraîche imbibée d’huiles essentielles pour nous débarbouiller, de petites attentions forts sympathiques et nous profitons donc pour nous offrir un énorme chocolat frappé avec de la chantilly et une banana pancake avec du chocolat et de la chantilly : roh ça déchire trop !!! ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>