«

»

juil 02 2012

ET POUR FINIR, AUCKLAND…

Alors Auckland c’est LA ville de la Nouvelle-Zélande !

C’est la plus grosse ville du pays avec ses 1 500 000 d’habitants. Elle est entourée de nombreux volcans éteints et de mer. Et au classement des villes les plus agréables à vivre au monde, la ville d’Auckland obtient la 3e place. Elle était 4e du classement en 2009 et 2010. Elle est ainsi l’une des villes ayant la meilleure qualité de vie du monde. Plus grande zone urbaine de Nouvelle-Zélande, cette ville moderne au climat doux propose à ses habitants un environnement exceptionnel. Tournée vers la mer et surnommée la cité des voiles, avec son important port de commerce, elle possède en outre 50 plages, des vignobles réputés et près de 50 volcans endormis, véritables paradis des promeneurs.

C’est au cours de trois journées que nous aurons la chance de découvrir un petit peu de cette ville.

Première halte, Piha Beach où nous nous poserons dans un tout petit camping. Nous nous réveillons sous la pluie mais très vite de belles éclaircies font leur apparition nous permettant de partir se promener sur la plage. Un endroit fort sympathique et fort agréable où nombre de néo-zélandais se promènent sur la plage avec leurs toutous, tous plus contents les uns que les autres de pouvoir dégourdir leurs papattes !!…

Le soir nous nous rapprochons du centre-ville et nous posons dans un camping en bord de mer.

Le lendemain matin direction un autre camping hyper propre et hyper calme à deux pas du centre d’où nous partirons à la découverte du centre-ville en bus et à pieds.

A l’occasion nous grimpons le mont Eden du haut duquel nous avons une vue imprenable sur la ville.

Dimanche matin, nous quittons le camping puis partons en ville afin de faire un dernier petit tour et nos derniers achats avant de quitter la Nouvelle-Zélande. Et oui, toutes les bonnes choses ayant une fin, nous devons rendre notre camping-car à 16h30 et prendre une chambre dans un hôtel non loin de l’aéroport puisque nous décollons pour Papeete lundi 18 juin à 10h du matin. Bien sûr, c’était sans compter sur les grèves de Polynésie et le décalage de notre avion de six heures…

Un retour en terre française direct dans le vif du sujet… !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>